Les Histoires Atroces du C.A.K.E.

Les Histoires Atroces

Voici le cœur du projet cakissime : les HISTOIRES ATROCES, qui constituent déjà l'une des sommes littéraires les plus consternantes de notre époque, avec les œuvres complètes de Philippe Sollers éditées dans la collection La Pléiade (un ouvrage offert pour tout abonnement d'un an à Picsou Magazine). Il y aurait bien des choses à dire sur ce ramassis de nouvelles méchantes, acerbes, cyniques, abjectes, odieuses, malintentionnées et parfois drôles, presque aussi choquantes que des étoiles de David taguées par des voyous sans scrupules sur les tombes d'un respectable cimetière nazi ; de peur de dépasser les bornes, nous garderons le silence pour vous laisser seuls juges de ces stupéfiantes productions.

Ceci n'est que la première étape de notre massacre littéraire : les contributions de Grimouton de Chambly, Mustapha Origami et Amaury Machin sont attendues, de même que vos propres productions (histoiresatroces@yahoo.fr). Il se murmure également que le célèbre Darius Poulopot, l'auteur de La Vie des Hommes Merdiques, succession de biographies comparées de personnages célèbres et atterrants (chap.1 : l'abbé Pierre et Hitler ; chap. 2 : Guillaume Canet et Pinochet ; chap. 3 : Zinédine Zidane et Saddam Hussein ; chap.4 : Mimie Mathy et Pol Pot ; chap.5 : Yannick Noah et Mobutu ; chap.6 : Juliette Binoche et Staline ; chap.7 : Nelson Mandela et Ceaucescu ; chap.8 : Aimé Césaire et Amin Dada, etc.), serait sur le point d'apporter sa pierre d'érudition à notre édifice d'inculture crasse, mais rien n'est moins sûr.

En attendant, vous avez de quoi lire, rigoler un coup et chier dans la colle.

 

 

 

·        Cette année je vais jouer beaucoup (Henri Mychose) télécharger au format PDF (75 Ko)

 

Depuis qu'il s'est fait virer de l'université suite à de basses intrigues politiciennes que nous passerons ici sous silence, le plus que jamais professeur Henri Mychose part décidément en testicules : la preuve, cet inédit inclassable retrouvé dans ses poubelles par un clochard de notre connaissance une nuit de pleine lune, petite anthologie réalistico-poétique qui fera patienter ses fidèles avant la mise en ligne prochaine de nouveaux extraits de son célèbre journal. 

 

·        Journal d'une auto-destruction (Henri Mychose) télécharger au format PDF (208 Ko)

 

En exclusivité galactique pour le C.A.K.E. qui s'en réjouit, le fantasque Henri Mychose (qui n'a rien à voir avec le dénommé Henry Michose, vil usurpateur encarté à droite), juste parce qu'il nous a à la bonne, nous livre un extrait de son journal vachement vénère, hardcore et sulfureux, qui va vous faire trembloter dans vos chaumières, pour peu que vous n'ayez même pas de poêle à mazout. De la prose qui dépote avec un petit air de Lolita en plus.   

 

·        L'extraordinaire voyage de Bad (Bernard Réverbère) télécharger au format PDF (181 Ko)

 

Le C.A.K.E. se lance dans la parodie de fantasy, car rien ne fait peur à notre nouveau collaborateur, le bien-nommé Bernard Réverbère : dans cette histoire à la Pratchett, l'on croisera sans trembler un héros bas-de-plafond, un méchant très méchant, un nain teigneux imbattable aux fléchettes, un champignon qui parle, une fée qui s'appelle Eric et des jeux de mots foireux qui font honneur à notre glorieuse communauté. Du bien bel ouvrage, Monsieur Réverbère.

 

·        Le gang des burqas (Nicéphore Pétrolette) télécharger au format PDF (119 Ko)

 

Désireux de mettre son grain de sel dans un débat de merde, le C.A.K.E. vous propose sans plus attendre une histoire édifiante autour de ce sympathique vêtement qu'est la burqa : elle est utilisée ici par de dangereux malfrats pour commettre diverses exactions dans cette bonne vieille ville de Meaux de cette outre pleine de vomi de Jean-François Copé. Peu à peu, la psychose règne. Mais que faire ? Je n'en sais rien et démerdez-vous.

 

·        La nature a fait son temps (Eugène Bibendoux) télécharger au format PDF (91 Ko)

 

Albert Poulard est un chic type : employé du BTP au chômage, collectionneur de photos de mines de charbon d'ex-Yougoslavie, il voue une haine féroce à la nature et s'est juré de détruire coûte que coûte l'environnement en chiant sans vergogne sur les écolos. Une nouvelle qui fait peur, bouleverse et émeut comme le C.A.K.E. aime à en offrir à ses fidèles lecteurs. 

 

·        Mon cul sur la commode (Nicéphore Pétrolette) télécharger au format PDF (86 Ko)

      Yves-Noël Téflon est un chic type : marié, deux enfants, payant ses impôts et bossant dans une boîte de pub, il est le prototype du connard lambda. Pourtant, sans crier gare, il coule une bielle et envoie chier son boss ¾ puis c'est l'escalade. D'insultes à agents de police à humiliation de fils de président en passant par torture sur chaton et grand banditisme, Yves-Noël va vomir sans retenue sur la société moderne. Une fable bouleversante.

  

·        Jean-Baptiste Bidoche, star du porno (Amaury Machin) télécharger au format PDF (50 Ko)

 

            Le destin exceptionnel de Jean-Baptiste Bidoche, star du porno : du chenil où il grandit au cimetière de La Garenne Colombe où il repose, en passant par ses velléités de cinéaste et sa courte mais fulgurante ascension politique. L'histoire rocambolesque et émouvante d'un homme qui souffre dans sa chair (et dans son slip), essayant par tous les moyens d'acquérir la respectabilité d'un réalisateur français naze.  

 

·        Nestor et Bontempi (Bertille Oléoduc/Nicéphore Pétrolette) télécharger au format PDF (77 Ko)

 

Dans cette mini-série tout en dialogues, il est question de la haine viscérale que se vouent deux vioques en maison de retraite délabrée, le très à droite Nestor Mouton et le gauchiste Karl Bontempi, reclus dans un no man's land sentant le chloroforme et la fin de vie trash où ils pérorent à qui mieux-mieux et en dépit du bon sens sur des sujets d'actualité brûlants. Un exemple à éviter pour nos vieux débris au cerveau qui fond.

 

·        Les bons conseils de Mémé Chouchen pour faire face à la crise avec dignité (Bertille Oléoduc) télécharger au format PDF (143 Ko)

 

Mémé Chouchen, la grand-mère un peu alcoolo (de Ghislain Palardoux de la série Garrec et Palardoux) qu'on aimerait tous avoir, a décidé d'aider les petits koalas apeurés par la crise que vous êtes : avec son bon sens paysan (et une certaine malhonnêteté), elle prodigue d'inestimable conseils aux jeunes couples, aux chômeurs, aux vieux, aux célibataires ou aux apprentis terroristes pour passer l'hiver comme des coqs en pattes.  

 

·        Les C.A.M.E.S. du C.A.K.E. (Bertille Oléoduc) télécharger au format PDF (75 Ko)

 

Pour égayer votre quotidien morne qui se délite stupidement au sein d'une existence absurde, le C.A.K.E. a le bon goût de vous offrir ces C.A.M.E.S., Contes Atroces Musicaux Euphorisants et Subversifs qui brodent de petites nouvelles sympatoches d'une page chacune autour de diverses chansons de notre playlist comme « Requiem pour un con » (Gainsbourg), « Wave of Mutilation » (Pixies) ou « L'homme pressé » (Noir Désir).

 

·        Nous sommes malades à mourir de la prêtraille (Jerko Mikulic) télécharger au format PDF (40 Ko)

 

Comment Gilbert, un paysan solitaire, vivant dans la campagne la plus reculée du Sud-Ouest, devient, presque par accident, le leader du premier mouvement anti-religieux du XXIe siècle ? Vous le saurez en lisant cette nouvelle atroce comme seuls savent les concocter les membres du C.A.K.E., joyeux drilles s'il en est mais aussi furieux athées prêts à en découdre avec les religieux de tout poil, et même ceux à plumes : on en connaît !

 

·        Les champs malodorants (Mustapha Origami) télécharger au format PDF (38 Ko)

 

Un drame paysan bien de chez nous à lire au coin du feu, mettant en scène les terribles Renardiers, ignoble couple de bas-de-plafond aggravés, et leur garçon à tout faire et souffre-douleur, le jeune Milou, dont les difformités physiques n'ont d'égales que les difformités mentales. Dans ce portrait de la France rurale du XIXe, on trouve également le curé Labinette, la jeune Sonia, la mule Jojo et le cochon Jean-Marie (R.I.P.)…

 

·        Le congrès des P.U.T.E.S. (Lucien Pinard) télécharger au format PDF (43 Ko)

 

La salle de fêtes de Jouy-le-Moutier accueille le congrès annuel des P.U.T.E.S (Péripatéticiennes Unies et Travailleuses Emancipées du Sexe) mais suite à plusieurs cafouillages administratifs, d'autres associations se pointent, sans parler des cathos intégristes qui viennent foutre leur merde. Qu'adviendra-t-il de Simone, la pute de banlieue surdiplômée, et d'Yvonne, la pute de champs que nous qualifierons pour être sympa de simplette ? 

 

·        Le rami sanglant (Bertille Oléoduc) télécharger au format PDF (28 Ko)

 

Dans ce spin-off de la mythique série « Garrec et Palardoux », l'on suivra plus particulièrement la rocambolesque aventure arrivant à Mémé Chouchen, la grand-mère de l'inspecteur Ghislain Palardoux, pérorant avec son avocat car accusée d'avoir massacré à la tronçonneuse des vieilles qui jouaient au rami. Une histoire édifiante, et une solution drastique pour régler le problème des retraites.

 

          Marie-Pierre a de graves problèmes : son mari Jean-Claude est complètement con, son fils Jean-Christophe itou et son amant Jean-Pierre est un toubib incompétent. Comment concilier les trois ? La solution lui vient lorqu'elle envisage de se faire passer pour un légume afin d'arnaquer son mari, début d'une intense période de grande n'importe retranscrite ici avec la plus grande exactitude.  

 

      Et si le monde capitaliste déjà moribond venait à basculer définitivement suite à un étrange phénomène naturel d'ensablage généralisé de la France ? Où l'on suit Bob-René Pioupiou, autrefois ouvrier dans une entreprise de dénoyautage de pêche-abricots, dans sa quête initiatique vers un autre monde possible, luttant pour survivre dans un univers hostile où le taux du livret A et le bouclier fiscal sont devenus le cadet de ses soucis.

 

     Des crimes sont commis. Un type complètement à côté de ses foutues pompes mène plus ou moins l'enquête. A part ça, des vieux sont dans le coup, s'offrant une ultime virée de la mort à la « Tueurs-nés ». Cette histoire a-t-elle un sens ? Où voulait en venir l'auteur ? Doit-on décaniller ses vioques avant qu'ils ne commettent l'irréparable ? Autant de questions dont je me fous, mais qui sont posées ici.

 

Et si la Troisième Guerre Mondiale était le fait d'une bande de crétins handicapés roulant sur la jante de leur fauteuil ? Telle est l'idée de cette audacieuse pochade suintant la haine et le ressentiment, tout en exaltant des valeurs aussi profondes que l'amitié entre amputés et la destruction de son prochain. A conseiller chaudement aux amateurs des Jeux Paralympiques, et ils sont nombreux.

   

Un homme seul et dépité devient fou suite à la défection de son unique ami l'empêchant de participer à un tournoi de pétanque. Dans son errance mélancolique, il atterrit tout naturellement dans un supermarché où il sème le chaos et la barbarie, avant de mettre au point l'arme de destruction massive du XXIe siècle. Une ode puissante à la fabrication de boules de pétanque homologuées.

 

Les aventures loufoques et bariolées d'un paisible contribuable incapable de mourir convenablement, qui l'amènent à risquer sa vie en plein centre-ville, affronter de visu le gourou d'une secte du Pas-de-Calais, échouer dans toutes ses tentatives de suicide, former des kamikazes bas-de-plafond, baguenauder en Europe centrale et tomber peu ou prou dans la drogue et la prostitution. Un récit effarant, inspiré d'une histoire vraie.

  

Le vagabondage argotique d'un zozo mal dégrossi dans une ville inquiétante où se cache l'auteur mystérieux d'un meurtre sans mobile, où il est question d'un complot franc-maçon limousin, d'une caillera de petite taille, d'un lieu de perdition en sous-sol, d'un P.M.U., d'une fête foraine et d'une histoire de cheval. Pour les inconditionnels de la jactance brindezingue, de la charlotade d'altèque et de la poloche à se désopiler la rate.

 

Pour des raisons encore inexpliquées aujourd'hui, une réunion de cassos dans un centre ANPE tourne mal : les malheureux participants à cette triste comédie se retrouvent sans crier gare sur une île déserte où des activités ineptes leur sont proposées de but en blanc. Une farce pathético-burlesque que ce Koh-Lanta kafkaïen où un coach à la masse drive de pauvres zouaves sur le retour. Terrifiant et prémonitoire.

 

Un mystérieux journal est retrouvé sur une île française vaguement touristique : il contient le récit ahurissant d'une épidémie de mort touchant le territoire national selon le procédé ô combien étrange, et fort peu démontrable scientifiquement, de l'autocombustion. Le plus dingo dans cette histoire qui fout les miquettes est que les sinistres charlots victimes de ce phénomène meurent littéralement de honte, ce qui a de quoi surprendre, mais passons.

 


21/01/2009
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Design by Kulko et krek : kits graphiques