Les Histoires Atroces du C.A.K.E.

Le Dictionnaire haineux du C.A.K.E. (part II)

            La suite de notre dictionnaire toujours aussi enragé, qui vaut son pesant de cacahuètes grillées et salées à la main avec amour par des Chinois de 14 ans quelque part dans une cave à Macao.

            La deuxième partie du Dictionnaire haineux : lettres P-Z 

           Parodie : contrefaçon burlesque d'un truc pas terrible à la base. Le C.A.K.E. s'est livré à plusieurs parodies, comme Pilou est mort (à propos de Marie Darrieussecq), Quiche manifesto (sur le nouveau roman), Le fabuleux destin d'Amélie Purin (Amélie Poulain) et Hitler Magic Circus (parodiant en partie Les Bienveillantes de Jonathan Littell).

 

Pasqua (Charles) : truand à l'ancienne qui en sait trop. Syn. : balance Roberval.

 

            Péplum : film craignos avec des chars et plein de figurants. Pour plaire au plus grand nombre, le C.A.K.E. a livré sa vision du genre dans Arrête ton char, Ben-hur.

 

            Pernaut (Jean-Pierre) : agent du pouvoir en place. Le fameux beauf poujadiste de TF1 est au centre d'une aventure de « Didier, petit reporter », De Pernod à Pernaut.

 

            Plon (éditions) : conglomérat d'escrocs vendant de la daube en sachet à des cons, symbole de la littérature contemporaine moisie. Attaquées de manière virulente dans Pétage de Plon et surtout Pétage de Plon 2.

 

            Pôle Emploi : Pôle Chômage. Moyen d'occuper des gens au bout du rouleau pour éviter une révolution légitime, au cœur de la nouvelle intitulée L'insectarium.

 

            Police : repaire d'enflures en uniforme. Souvent critiquée dans les Histoires Atroces, la police demeure néanmoins au centre de la série « Garrec et Palardoux ».

 

            Poulain (Amélie) : héroïne attardée du film de Jeunet, son grotesque parcours de Mère Térésa des locdus de Saint-Germain-des-Prés est impitoyablement détourné dans Le fabuleux destin d'Amélie Purin. Voir « Légumicide ».

 

            Prophète : nazebroque. Pour s'en convaincre, lire Les trois prophètes de mes deux. Syn. : abruti, empaffé, bon à rien, blaireau, chenapan, traîne-savates, écornifleur, fripouille, troufion, connaud, sac à merde, crétin, neuneu, taré, vermine, enflure, vaurien.

 

            Psychopathe : mec énervé découpant régulièrement des gens à la lame de boucher. De nombreux psychopathes apparaissent dans la série « Garrec et Palardoux », mais également dans « Sept à la morgue » avec la jeune Suzy, complètement barge à six ans à peine.

 

            Pute : également appelée catin, prostituée ou péripatétitruc, la pute est le meilleur ami de l'homme (devant le chien, le cheval et l'ouvrier non syndiqué). Il ne faut pas confondre la pute des villes et la pute des champs, aux mœurs bien différentes : pour s'en convaincre, lire Le congrès des P.U.T.E.S et Didier sauve le monde (part I et part II).

 

            Quiche : innocente tarte faite de pâte brisée garnie de lardons et d'un mélange d'œufs battus avec de la crème, la quiche n'en est pas moins un adversaire redoutable. Dotée d'un grand sens de l'observation et d'une haine viscérale envers l'être humain qui la bouffe sans vergogne avec de la salade, elle n'aspire qu'à une légitime vengeance passant par la destruction de nos infrastructures les plus élémentaires. Pour s'en convaincre et sombrer dans la paranoïa, lire Quiche manifesto.

 

            Rami : jeu de cartes sans intérêt n'entraînant a priori aucune complication majeure. Néanmoins, d'après des tests menés par des scientifiques américains sur des babouins et des autistes, la pratique du rami à haute dose peut conduire à des envies de carnage immédiat : c'est le cas dans Le rami sanglant.

 

            Raton-laveur : contrairement à ce que disait Desproges, ne désigne pas un Arabe tenant une blanchisserie. Le raton-laveur est une gentille bébête, sauf quand un type en revêt le costume pour semer la terreur comme dans L'impitoyable vengeance du raton-laveur. 

 

            Religion : tanière pourrie de charognes édentées. Cet alibi de la médiocrité suscite un flot de rage chez les auteurs du C.A.K.E. : pour s'en convaincre, lire Nous sommes malades à mourir de la prêtraille et Les trois prophètes de mes deux.

 

            Retraite (maison de) : frigidaire à dentiers. De nombreux vieillards croupissent dans ces morgues décrépites en glougloutant des au secours : c'est le cas de Nestor et Bontempi, héros de la série éponyme qui s'en échappent dans En attendant Besancenot.

 

            Road movie : « film de route » en français, désigne une folle chevauchée sans queue ni tête dont l'archétype est sans doute La Boum 2. Le C.A.K.E. propose un road movie pour vieux avec Highway to hell.

 

            Royal (Ségolène) : Thérèse d'Avila poitevine. Envisage de multiplier les pains et de changer la flotte en pinard dans un numéro de music-hall pour « Le plus grand cabaret du monde » pendant que Patrick Sébastien se lance en politique.

 

            Sarkozy (Jean) : fils à papa avec scooter, « plus près du cancre que de Pic de la Mirandole » selon Eric Naulleau . Syn. : Arthur Jugnot, Benjamin Castaldi, Anthony Delon.

 

            Sarkozy (Nicolas) : de son nom d'empereur Sac à Merde Ier, ce nain hyperactif ayant accédé à la présidence d'un pays de veaux nous fournit la matière à bien des railleries, notamment dans La terreur à roulettes où une révolution l'oblige à quitter la France pour les Etats-Unis où il se reconvertit dans la vente d'aspirateurs par téléphone.

 

            SCUM Manifesto : pamphlet féministe d'une violence rare de l'écrivain américaine Valérie Solanas. Bertille Oléoduc en a livré une fine analyse dans son Dossier Solanas.

 

            Secte : réunion de paumés sur la jante. Le C.A.K.E. aime bien les sectes, comme dans La secte du Colibri Bleu. Syn. : religion, UMP, équipe de France.

 

            Société : ramassis de connards. Voir « gouvernement ».

           

            Suicide : seule mort honorable des gens sensés et décision salutaire des cons. La mort impossible constitue une apologie des tentatives de suicide imaginatives. Syn. : autodestruction, sabordage, autolyse, Raymond Domenech.

 

            Tapinos : mélange de tapir et de tamanoir albinos originaire d'Afrique du Sud, le tapinos est une brave petite bête pas très fute-fute. Fait une apparition remarquée dans « Garrec et Palardoux » lors de l'épisode Pas de mariage et un enterrement.

           

            Téléthon : école du rire. Cirque médiatique au cours duquel on fait passer des handicapés qui bavent face caméra dans des cerceaux en feu pour intéresser le téléspectateur. Souvent raillé, notamment dans La terreur à roulettes. Voir « Myopathe ».

 

            Thanksgiving : fête américaine encore plus débile que les autres où l'on gobe une dinde en famille pour dissimuler la vacuité d'une existence dépourvue de sens véritable. Sujet de l'épisode pilote de « Sept à la morgue » intitulé Thanksgiving.

 

Ufologie : pseudo-science de geeks attardés croyant aux petits hommes verts. Dans « Garrec et Palardoux », l'épisode Rencontre du Quatrième Type leur fait la part belle, dans la mesure où Ghislain Palardoux pense que son père a été enlevé par des extraterrestres en 1991 en allant à une soirée merguez à Melun pour l'anniversaire du sosie d'Eddie Barclay.

 

            Université : branlette intellectuelle. Les universités françaises sont dans un état aussi pitoyable que le cerveau de Valérie Pécresse : elle veut s'occuper des facs, mais qui va s'occuper d'elle ? Lieu d'un épisode de « Didier, petit reporter », Didier retourne à la fac.

           

            Vieillesse : naufrage programmé, y compris par le vieux De Gaulle. Le C.A.K.E. a fait honneur aux vioques dans bien des histoires, dont Nestor et Bontempi, En attendant Besancenot, Highway to hell, Forfait pour la doublette et Le colloque Huysmans.

 

            Voyoucratie : le règne de la racaille qui fait peur au journal de TF1. Le C.A.K.E. a mentionné de nombreux bad boys dans ses histoires, tels Raoul le Glabre (La Secte du Colibri Bleu), Doudou le dealer (Mon cul sur la commode) ou Dédé la Sardine (Poulet froid), j'en passe et des meilleurs. Syn. : RPR, FFF, PTT.

 

            Wampas (Didier) : chanteur à boa, fondateur du célèbre groupe punk français. On lui doit des titres rentrés dans la légende comme « Chirac en prison » et des paroles cultes telles que « elle buvait du Yop en mangeant des cacahuètes ». Notre maître à tous, au centre de l'épisode 5 de Garrec et Palardoux, Didier Wampas est le roi. 

 

            X : type de films d'art conceptuel où tout est dans le non-dit et la suggestion (si vous regardez Canal + en crypté). Le petit monde du X sympatoche est au cœur de la nouvelle intitulée Jean-Baptiste Bidoche, star du porno.

 

            Yourte : à ma connaissance, ce mot n'a jamais été employé dans aucune histoire du C.A.K.E. et c'est regrettable. « J'ai toujours rêvé de vivre dans une yourte » (Ingrid Chauvin).

 

            Zoophilie : 30 millions d'amis et autant de P.S.P. (Partenaires Sexuels Potentiels). Sujet tabou pour certains, l'amitié accrue entre l'homme et la bête a été mainte fois abordée par le C.A.K.E., que ce soit dans La secte du Colibri Bleu, Les champs malodorants ou Mahomet enculé, et j'en oublie sûrement.

 

            Zozo : olibrius. « Edouard, cessez de faire le zozo ! » (Bertha, la femme de Balladur, à son mari complètement ivre qui danse la Macarena en slip sur la table basse du salon).

 



24/12/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Design by Kulko et krek : kits graphiques